Les débuts
 

Le Martymusicshow est né de l’amitié de deux voisins d’enfance d’un petit village des Yvelines : Martin Boyer et François Rubrecht.
Martin Boyer à la guitare au chant et à la composition, François Rubrecht au cajon et aux chœurs.

Les deux amis commencent à interpréter des chansons kitsch (Les Minikeums et autres) ainsi que des compositions personnelles en se filmant à la mode de la Chanson du dimanche.

Naissent alors plusieurs vidéos sur la toile dont une en première page du site de streaming Dailymotion.
S’en suit une série de concerts dans les bars et festivals locaux.
Après quelques années d’hibernation, Martin part s’installer dans la capitale et trouve un nouveau public à conquérir dans les cafés concerts.
Le Martymusicshow décide alors d’accueillir un violoniste/trompettiste.

 

Arrive un premier EP indépendant Prologue enregistré en live-studio acoustique au Montmartre recording. 

Le premier clip arrive sur la toile Cataluna filmé dans la forêt de la Vallée de Chevreuse près de leur village natal. Les concerts se multiplient, le public grandit et plusieurs tremplins offrent la seconde place au Martymusicshow.

 

Mais le groupe apprend de ses erreurs et décide d’aller plus loin. François lâche alors le cajon pour une batterie et un bassiste rejoint la formation.

Le groupe devient plus rock et accède à des salles plus importantes et organise même ses propres soirées régulières.

Un deuxième EP indépendant « Brume de l’occident » voit le jour. Des chansons plus ambitieuses et une formation pertinente. Trois clips sont tournés : Frida, L’étang et la reprise de la célèbre chanson issue du film d’animation de Walt Disney Etre comme vous.

Martin le chanteur et co-fondateur décide d’entamer des études d’art dramatique ce qui va permettre au Martymusicshow de s’imposer sur scène avec une dimension théâtrale.

Le Martymusicshow sort un single ainsi qu’un clip Ça va péter qui sera diffusé sur la chaine de la TNT « IDF1 ». Un single coup de gueule qui rend hommage au spectacle vivant.

Le Martymusicshow accueille alors un autre guitariste pour que Martin puisse raconter ses histoires sans être gêner par l’instrument.

Nait alors un première album toujours indépendant « Resistencia » à la suite d’un financement participatif réussit. Le clip de la chanson La valoche sera tournée à Paris avec un drone. Plusieurs festivals leurs ouvrent leurs portes et le Martymusicshow commence à trouver sa place sur la scène émergente parisienne.

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now